27/07/17 - 00:24 am


* Slogan

Passionnée de tout ce qui touche à la lecture et à l'écriture. Chroniqueuse sans langue de bois

Accueil


Bienvenue sur le forum Libres-Écritures.com

Ce forum est né d'une envie de faire connaitre mes textes.

Vous pouvez dès à présent vous inscrire afin de partager notre passion commune pour la lecture et l'écriture.

Des chroniques en service presse seront proposées régulièrement ainsi que des coups de cœur lecture : venez les commenter ou en proposer d'autres.

Un espace auteur vous sera créé sur demande aux administrateurs, afin de faire connaitre vos écrits. (Dans le but d'éviter le plagia, cet espace est caché du public, sauf avis contraire de votre part)

Vous aimez les jeux ou les défis d'écriture ? Participez au qui a écrit quoi et tous les mois à notre atelier créatif

Vous venez d'écrire un roman ? Un recueil de poèmes ? Etc. : La mise en avant des auteurs Auto-édités est faite pour vous : envoyez nous un extrait, nous le publierons sur la page d'accueil pour le mettre en avant.

Libres Écritures étant membre du jury du  Trophée Anonym'us, les nouvelles des auteurs seront à disposition en lecture libre dès leur publication.


L'équipe du forum Libres Écritures.com

Mise en avant des auteurs Auto-édités

Une histoire de coquelicot de Isabelle Morot-Sir



Pour vous le procurer : Amazon      Fnac

Site de l'auteur : Le coin des livres d'Isabelle




 
Chapitre 1

Les feuilles craquantes d’une gelée précoce s’affaissent sous ses pas dans un froissement sec, donnant à ses foulées une humeur de promenade littéraire. L’atmosphère baignée de brume est comme confidentielle. Pas de bruit hors ses pas et ceux de Poppy qui tire sur sa laisse, curieux d’aller gratter dans ces odeurs de terreau et d’humus. Elle aime ces rendez-vous dominicaux avec une nature que l’on croirait domptée et qui pourtant, s’offre des libertés de bouquets de feuilles fanées, de colchiques effrontés jaillissant dans les sous-bois. Le dimanche est aussi le jour des chasseurs. Elle les fuit, s’arrangeant afin de se fondre dans des futaies où la guerre ne sévit pas encore. Là elle peut s’enchanter du trottinement d’un écureuil affairé à préparer l’hiver, alors qu’une couleuvre refroidie se dore sur une pierre dans un pâle rayon de soleil. 

L'intégralité du chapitre : ICI