20/09/17 - 23:49 pm


* Slogan

Passionnée de tout ce qui touche à la lecture et à l'écriture. Chroniqueuse sans langue de bois

Accueil


Bienvenue sur le forum Libres-Écritures.com

Ce forum est né d'une envie de faire connaitre mes textes.

Vous pouvez dès à présent vous inscrire afin de partager notre passion commune pour la lecture et l'écriture.

Des chroniques en service presse seront proposées régulièrement ainsi que des coups de cœur lecture : venez les commenter ou en proposer d'autres.

Un espace auteur vous sera créé sur demande aux administrateurs, afin de faire connaitre vos écrits. (Dans le but d'éviter le plagia, cet espace est caché du public, sauf avis contraire de votre part)

Vous aimez les jeux ou les défis d'écriture ? Participez au qui a écrit quoi et tous les mois à notre atelier créatif

Vous venez d'écrire un roman ? Un recueil de poèmes ? Etc. : La mise en avant des auteurs Auto-édités est faite pour vous : envoyez nous un extrait, nous le publierons sur la page d'accueil pour le mettre en avant.

Libres Écritures étant membre du jury du  Trophée Anonym'us, les nouvelles des auteurs seront à disposition en lecture libre dès leur publication.


L'équipe du forum Libres Écritures.com

Mise en avant des auteurs Auto-édités

La citadelle dans la montagne de Isabelle Morot-Sir


     

Pour l'acheter : Amazon

Site de l'auteur : Isabelle Morot-Sir

Réseaux sociaux :  Facebook    Twitter    Instagram




 
Chapitre 1

Une brise, à peine un souffle, s’élevait au-dessus des plaines immenses écrasées de soleil, frôlant les longues tiges flexibles des hautes herbes jaunies par l’ardeur de l’été. Le vent ondoyait en une vague frémissante sur cette mer végétale, courbant sous sa main les tendres graminées. Papillons et coccinelles accompagnaient sa danse lente et légère, les ailes miroitantes dans la poussière ocrée délicatement soulevée.
Une rafale intrépide s’enroula plus avant, se heurtant à la dureté inexorable d’une muraille millénaire. La pierre grise, couverte d’un fin tapis de lichen bleuté, ne s’aperçut même pas du frôlement tenu : elle avait connu bien pire au cours des siècles écoulés ! Elle soutenait sans avoir jamais failli, la plus grande Citadelle que ce monde semblait avoir connue. Adossée à une montagne, énigme minérale et solitaire, dressée abruptement au milieu de ces plaines sans fin, la Citadelle se tenait là, forteresse inexpugnable bâtie sous la protection des derniers dragons.
Son sommet se perdant dans les nuages l’auréolant, la montagne était là, dominant l’océan mouvant d’herbes brûlées de soleil. Nul, même pas le vent ne pouvait se targuer de l’avoir  ébranlée.
Troublant à peine le ciel de leurs vols étonnamment élégants, les dragons s’élançaient depuis l’Antre surplombant toute la Citadelle de sa gueule béante. Là-haut, entre ciel et terre ils étaient chez eux. Le monde des hommes n’était pas le leur, ils en étaient les protecteurs redoutables et redoutés, rien de plus. Leurs dragonniers séparés du reste de l’humanité par ce choix, partageaient cet exil volontaire, austères et effrayants gardiens de la Paix des hommes.



L'intégralité du chapitre : ICI