05/07/20 - 15:37 pm


Sites amis

Auteur Sujet: Mes hiers assassinés de Alexandre Rabor  (Lu 725 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne Antalmos

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Homme
    • Page Facebook
Mes hiers assassinés de Alexandre Rabor
« le: mar. 30/06/2020 à 09:34 »
Mes hiers assassinés. Que pouvait donc se cacher derrière ce titre pour le moins original et mystérieux à la fois ? La curiosité m'a poussé à lire le résumé qui a déclenché le besoin de découvrir ce roman d'Alexandre Rabor qui flirte avec le fantastique.
Éric, un ouvrier agricole handicapé nous raconte sa journée somme toute tranquille dans les champs. Banal, me direz-vous ? Attendez la suite ! Diane Lambert, la fille de son patron se rend compte à son réveil qu'elle a rêvé de cette journée en étant dans la peau d'Eric. Seulement voilà, de son côté, Éric se réveille avec le même rêve étrange d'avoir vécu la journée de Diane. Mais plus étrange encore, à des milliers de kilomètres de là, Warren, un journaliste de Philadelphie, rêve de Diane et d'Éric. À partir de cet instant, Warren n'a plus qu'une obsession : découvrir la signification de ce rêve. Mais démêler le faux du vrai n'est pas une mince affaire. Où se situe la frontière entre le rêve et la réalité ? Est-ce le destin qui lui envoie ce coup de téléphone qui va être le déclencheur de révélations. La vérité, prisonnière d'un secret bien gardé, va peu à peu se libérer. Une vérité qui tel un tsunami, comme l'annonce subtilement la couverture, va venir bouleverser une vie jusque-là bien réglée.
J'ai adoré ce roman d'Alexandre Rabor. Je ne l'ai pas lu, je l'ai savouré. Une intrigue à la limite du fantastique, un récit qui parle d'amour, un dénouement inattendu comme je les aime et une plume poétique, unique et inimitable en font un roman incontournable à découvrir. Je ne peux que le recommander fortement et pour ma part, j'ai hâte de m'attaquer à son deuxième roman qui promet à nouveau de belles heures de lecture en perspective : le vent emporte les hurlements.

No comments for this topic.