18/09/21 - 03:23 am


Sujets récents

Peur primale et autre récits de Lancelot Cannissié par La Plume Masquée
[Hier à 14:54]


Histoires folles et horrifiques de Adeline Rogeaux par cnslancelot5930
[Hier à 08:20]


Roussalki de Alexandre Page par Alexandre PAGE
[jeu. 26/08/2021 à 23:53]


Gras dur de Fabien Roy par Apogon
[jeu. 12/08/2021 à 17:11]


Tendre Trésor d'Andréa Michel par Apogon
[jeu. 29/07/2021 à 16:41]

Sites amis

Auteur Sujet: Scenes from an Italian restaurant de Lucie Renard  (Lu 8018 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

En ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 647
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Synopsis :

Quel était ce restaurant italien, aux nappes à carreaux rouges et blancs ? Ophélia ne l’avait jamais remarqué. Pourtant, elle passait par là tous les matins, pour aller travailler. Un matin, alors qu’elle accusait mal le décalage horaire de son retour de voyage, il lui fallait un cappuccino d’urgence. Elle était entrée.
Parfois des destins se mêlent, des liens se tissent avec ceux que le hasard a mis sur nos chemins. Au fil des jours, adoptant le cappuccino du Caffe Mio comme rituel matinal, Ophélia va découvrir que derrière chaque personne qui travaille dans ce restaurant ou encore ne fait qu’y passer, se cache une histoire, dont certains éléments vont bouleverser sa vie irrémédiablement.
Quatrième roman de Lucie Renard, Scenes from an Italian restaurant vous invite à ouvrir votre cœur pour voyager jusqu’au restaurant italien du coin de la rue.


Mon avis :

Après avoir fortement apprécié la lecture des précédents romans de Lucie Renard, c’est avec une vive impatience que je me suis enfin posée pour plonger dans ce nouvel opus. Merci d’ailleurs à l’auteur de m’avoir fait découvrir cette petite merveille.
Jeune intervieweuse auprès d’auteurs connus et ou méconnus dans le genre fantastique et science-fiction, Ophélia s’apprête a quitter New York. Son séjour professionnel de 10 jours touche à sa fin ; il ne lui reste plus que 24 heures avant de revenir en France.
Pour son ultime soirée, ses dernières heures s’égrènent en compagnie d’un jeune auteur à la drague effrontée, alors qu’ils s’adonnent tous deux à une visite guidée de cette ville magnifique.
De retour chez elle, le cœur à moitié brisé par une nouvelle déconvenue, elle fait les frais de l’affreux décalage horaire. Et comme un malheur en amène toujours un autre, elle se rend compte catastrophée que sa cafetière fait des siennes. Afin d’obtenir sa dose de caféine quotidienne, notre sympathique jeune femme se met alors en quête d’un endroit pour faire  une pause cappuccino. C’est alors qu’elle remarque un petit café-restaurant sur le chemin de son travail ; instantanément l’envie de pousser la porte la saisit... sans augurer que bien des choses vont changer pour elle.
Tout comme notre  héroïne, nous voici plongés, happés, enferrés au cœur de cette histoire vivifiante et pleine de promesses. À peine les toutes premières pages avalées, l’envie d’en découvrir davantage nous taraude...
Que nous réserve ce récit captivant et rempli de poésie ?
Quel chemin de vie va emprunter notre jolie Ophélia ?
Dans l’impossibilité de résister, nous suivons donc Ophélia venir déguster son café jour après jours. Là, entre les murs du Caffe Mio, en grande amoureuse de l’humain, elle va prendre le temps d’observer le monde qui l’entoure, écouter, ressentir, aller jusqu’à percevoir les couleurs que les gens renvoient selon ce qu'ils sont au plus profond d'eux-mêmes.
Elle va progressivement s’attacher aux habitués et aux employés. Si bien qu’immanquablement, des liens vont se tisser entre tous ces personnages. Sa route va croiser d'autres routes, son âme va toucher d’autres âmes, son cœur, effleurer d’autres cœurs... à tel point qu’elle ne sortira pas indemne de ces visites journalières.
Transportés par la plume délicate et enchanteresse de l’auteur, nous nous laissons alors embarquer, un peu comme si nous étions pris par la main, pour suivre en toute allégresse ce chemin tortueux, mais ô combien empli de sensibilité et de douceur.
Ballotés au gré des souvenirs que cette histoire va faire remonter chez notre héroïne, nous prenons notre temps, savourant autant la prose que le fond, déroulons avec délectation un à un les fils de ce passé tourmenté.
Tour à tour, par un subtil jeu de miroirs, et par le biais de certains personnages, nous allons entrevoir certaines personnes de son existence.
Sa grand-mère (les dames du vendredi matin : club du tricot)
Son père (un père et sa fille)
Ses amants (un groupe de jeunes) etc.
Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas déflorer toute l’histoire ; je vous laisse déguster cette petite pépite, que, pour ma part, j’ai savouré page après page...
Vous l’aurez compris, ce roman est un vrai coup de cœur, autant par la plume subtile et toute en finesse, que par le voyage que l’auteur à choisi d’entreprendre. Et c’est sans compter le merveilleux message qu’il véhicule : celui d’aller au-delà des façades et des apparences ; oser s’intéresser à autrui, creuser un peu, soulever  les masques pour découvrir ce qui se cache derrière:  une vie heureuse ou malheureuse ? De la souffrance ou de la sérénité ?
Qui sait, en poussant la porte de l’âme d’autrui, peut-être ferez-vous de belles découvertes, de belles rencontres, des trésors d’humanité qui embelliront votre avenir ?
Alors, si vous aimez les belles histoires, de celles qui réchauffent le cœur en ces temps incertains, foncez vous procurer ce concentré de bonheur, ce roman pilou-pilou, présage d’un magnifique arc-en-ciel émotionnel pour qui sait le déguster.

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:



Pour vous le procurer :     Amazon


No comments for this topic.