23/09/18 - 23:30 pm


Sujets récents

Grain de sable dans la méharée de Jean Larbanois par Apogon
[jeu. 13 sept. 2018 à 11:27]


Les cercles de l’éternité de Jean-Louis Ermine par La Plume Masquée
[mer. 5 sept. 2018 à 18:34]


C'est où le nord ? de Sarah Maeght par La Plume Masquée
[dim. 2 sept. 2018 à 22:19]


Présentation des auteurs du Trophée Anonym'us 2018/2019 par Apogon
[ven. 31 août 2018 à 23:59]


Les Citadelles de Isabelle Morot-Sir par Apogon
[jeu. 30 août 2018 à 17:19]


La Symétrie de l'Effet de Jules Mudhiac par Apogon
[jeu. 16 août 2018 à 16:41]


De musique et d'ombre de Marie-Claire Touya par Apogon
[jeu. 2 août 2018 à 17:57]


Sans relâche de Isabelle Morot-Sir par La Plume Masquée
[ven. 20 juil. 2018 à 19:26]


L'ombre des arcs-en-ciel de Yann Renoît par Apogon
[jeu. 19 juil. 2018 à 16:22]


L'aveu mortel de Julien Budin par Apogon
[jeu. 5 juil. 2018 à 18:00]

Sites amis

Auteur Sujet: Dans l'ombre du viaduc de Alain Delmas Editions Intervalles  (Lu 858 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 607
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Synopsis :

Espagne, 1957.
Arnaud Madrier séjourne à Teruel, un petit village d’Espagne où, durant la guerre civile quelque vingt ans plus tôt, son père engagé dans les Brigades internationales a mystérieusement disparu.
Si ce voyage représente pour le jeune ingénieur français une chance de comprendre enfin ce qu’il s’est passé, très vite sa venue dérange la petite communauté locale et ranime les cendres mal éteintes des évènements dramatiques qui se sont joués autrefois.
La boîte de Pandore qu’Arnaud entrouvre par sa seule présence met peu à peu à vif des secrets douloureux. À vingt ans d’écart, l’amitié, la haine, l’amour et la vengeance sont toujours prêts à se déchaîner, à l’ombre de la légende des Amants de Teruel.


Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur et les éditions Intervalles pour leur confiance, et l'envoi de ce roman fort intriguant.
Cette histoire se déroule  en Espagne, à la fin des années 50. Arnaud Madrier est ingénieur, et travaille sur les chantiers de construction en barrages. Il doit détourner le Turia afin que les inondations ne ravagent plus la ville de Valencia comme à chaque crue hivernale.
A son arrivée à la gare, il est accueilli par son futur collègue Paco Hernandez qui lui fait instantanément bonne impression. Devenant rapidement amis, Paco l'invite alors À Teruel, dans son village pour la Feria del Angel situé à plus de 200 km de leur lieu de travail. Arnaud est ravi, la Féria et ces corridas l'ont toujours fascinées.
Mais la véritable raison de sa présence est plus personnelle, plus intime : comprendre les circonstances de la mort de son père, restée inexpliquée 20 ans auparavant.
À Teruel, il fait la connaissance des frères et sœurs de son nouvel ami et tombe littéralement sous le charme d' Inès, une espagnole au charme ravageur.
Tout semble parfait, jusqu'à la rencontre plus que glaciale avec le patriarche, qui ne veut pas de sa présence sous sont toit. Les questions affluent alors à son esprit.
Pourquoi avoir une réaction si démesurée envers lui ?
Pourquoi cet homme est-il aussi caractériel et si dur avec ses enfants ?
Et, pourquoi Paco est-il si mal à l'aise face à Inès ?
Enfermés, happés, envoutés au sein d'une ville remplie de mystère, de secrets, de non-dits et de mensonges, nous cherchons à comprendre, à démêler les nœuds de cette histoire addictive. Les page se tournent à toute vitesse, sans que l'on s'en rende compte.
Pourquoi le nouveau venu dérange-t-il autant ?
Pourquoi est-il indispensable qu'il ne découvre pas la vérité ?
Néanmoins, malgré une trame bien ficelée, j'ai été quelque peu gênée dans ma lecture.
En effet, j'ai trouvé certains passages un peu trop long, ralentissant malencontreusement la fluidité du récit. Peut-être, l'insertion de rebondissements supplémentaires aideraient-ils à gommer cet effet ?
Chose d'autant plus dommageable, que la plume de l'auteur est fort belle, incisive, et hyper visuel. Par moment, comme dans la scène où Paco tient tête à son père, j'avais presque l'impression de regarder un film.
Les personnages quant à eux sont formidablement bien étoffés, que ce soit au niveau de leurs actions ou de leurs émotions. Avec beaucoup de justesse et de sensibilité, l'auteur parvient à nous immerger au creux des ressentis de chacun de nos héros.
Un regret cependant,  concernant le personnages du "patriarche," que j'aurais aimé plus approfondi dans sa psychologie, ses pensées, vu son importance au sein de l'histoire. Un tel ajout aurait, selon moi, apporté davantage de profondeur au récit.
D'autant plus que  le sujet abordé est captivant, et fait réfléchir sur nos réactions en tant qu'humain. Quand le poids du passé vous étreint, vous bouscule, alors que vous cherchez des réponses essentielles pour votre équilibre.
À la place d'Arnaud, que feriez-vous ? 
Est-il bon de déterrer le passé, de chercher la vérité à tout prix ?
C'est en vous plongeant dans ce livre addictif, au cœur d'une Espagne meurtrie, aux blessures encore béantes, que vous trouverez les réponses. Pour ma part, ce roman fut une excellente surprise, d'où je suis ressortie toute chamboulée, tant ma lecture fut prégnantes.
En conclusion, si vous aimez les histoires atypiques, ou ce mêlent introspection et émotions fortes, ce livre est fait pour vous... vous passerez un excellent moment de lecture :pouceenhaut:

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoilegrise:



Pour vous le procurer  : Editions Intervalles

Réseaux sociaux  : Facebook

No comments for this topic.