04/12/21 - 02:10 am


Sites amis

Auteur Sujet: Les eaux noires de Estelle Tharreau Editions Taurnada  (Lu 1116 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 653
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Les eaux noires de Estelle Tharreau Editions Taurnada
« le: sam. 23/10/2021 à 17:04 »
Résumé :

Lorsque les eaux noires recrachent le corps de la fille de Joséfa, personne ne peut imaginer la descente aux enfers qui attend les habitants de la Baie des Naufragés.
L'assassin restant introuvable, à l'abri des petits secrets et des grands vices, une mécanique de malheur va alors tout balayer sur son passage…
Les révélations d'un corbeau, la détresse d'une mère et le cynisme d'un flic alimenteront l'engrenage de la rumeur, de la suspicion et de la haine.
Joséfa réussira-t-elle à survivre à la vérité ?

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier Joël des éditions Taurnada pour sa confiance et pour m’avoir fait découvrir en avant-première ce nouveau roman.
J’avais déjà lu et fort apprécié le précédent roman "La peine du bourreau" de Estelle Tharreau, avec son huis-clos oppressant, son ambiance si particulière ; pour les plus curieux, ma chronique : ici

Dans ce roman dramatique aux allures de thriller, tout débute avec l’horrible découverte du corps de Suzie, jeune ado de 17 ans, soudainement recrachée en dessous aguichants par « Les eaux noires » de la Baie des Naufragés.
Sa mère Joséfa, déjà éprouvée par une vie précaire avec son emploi de nuit en tant que serveuse dans une station service, va voir son existence à jamais dévastée  par l’effroyable perte de sa seule raison de vivre.
Sans y être préparé, le ton est donné. Cette histoire sombre et macabre nous percute et nous glace le sang. Les questions se bousculent, taraudent notre esprit en ébullition
Que s'est t'il passé ce fameux soir de novembre, alors que la jeune Suzie était une fois de plus livrée à elle-même ?
Comment dans cette bourgade si tranquille et bienveillante, quelqu’un a-t-il pu faire une chose aussi sordide ?
Et surtout, qui, s’en est pris à cette jeune fille innocente et d’apparence sans histoires ?
À peine les premières pages avalées, nous voici plongés, happés, enferrés au cœur d’un presque huis clos, tétanisant, oppressant, insoutenable.
Tel un bigbang émotionnel, cette mort atroce va déclencher au sein de cette ville côtière devenue malsaine le poison des règlement de comptes. Sous couvert de trouver le coupable, soupçons, mensonges et délations vont se  propager, gangrenant peu à peu les relations.
pourquoi ? À quelles fins précises ?
Par peur de représailles ? Par égoïsme ou lâcheté ? À moins que ce ne soit intentionnel afin de cacher et préserver d’inavouables secrets ?
Dans ce climat de façade, où règnent les faux-semblants, l’enquête s’avère compliquée. Les rumeurs les plus folles vont être lancées, et certaines personnes n’hésiteront pas à jeter le discrédit sur tout un chacun, s’acharner sans vergogne, détruire des réputations.
Commence alors pour Jo une descente aux enfers qu’aucune mère ne devrait devoir vivre. Elle va se retrouver au centre des regards et devenir la bête noire d'Yprat.
Le récit raconté va nous plonger au cœur de son cheminement de pensées, dans sa soif de comprendre, dans son obsession de trouver le coupable.
Mais devant l’absence flagrante de pistes, l’enquête piétine et manque de s’embourber. Les quelques habitants de la Baie des Naufragés sont peu loquaces et peinent à coopérer, même s’il semble certain qu’ils soient les derniers à avoir vu la jeune Suzy vivante.
C’est alors que l’arrivée de Thomas Casano, un flic cynique et désabusé, va tout reprendre à sa manière… pour le meilleur ou pour le pire ?
L’entrée en scène inattendue d’un corbeau malfaisant va également rajouter une tension supplémentaire. Avec ces révélations dévastatrices, des secrets vont être déballés sur la place publique et les masques vont tomber. Au risque d'accuser des innocents, et de laisser filer le véritable coupable, les habitants ne vont avoir de cesse de se monter  les uns contre les autres, exacerbant un peu plus les tensions d’une population déjà écartelée.
Alors, qui détient la vérité ?
C’est ce que souhaite de toutes ces forces Jo : découvrir à tout prix qui, et pourquoi lui a-t-on enlevé son enfant, la chair de sa chair ?
Cette mère brisée, cette veuve qui a tout donné pour élever seule sa fille depuis la mort de son mari, va alors partir en quête de réponses. Sauf qu’aucun de ces gens, pourtant côtoyés depuis longtemps, ne vont bouger le petit doigt pour l’aider. Personne ne lui tendra la main, bien au contraire. Certains n’hésiteront pas à la traiter de mère irresponsable, et de salir l’image de sa fille en la gratifiant de prostituée.
Comment ne pas s’écrouler devant ces propos ignobles ?
Comment ne pas se sentir coupable ? Comment ne pas se détester pour n’avoir rien vu, rien compris ?
Comment se reconstruire et se battre quand toute la communauté se dresse tel un serpent haineux et plein de fiel ?
Entre désir de justice, rage de tout donner pour comprendre, Jo ne s’économisera pas pour atteindre son but, au risque de tutoyer les frontières de la folie.
Jusqu'où ira-t-elle pour venger et retrouver l'assassin de sa fille ?
À vous de le découvrir, en vous plongeant dans cet ouvrage à l’atmosphère étouffante et délétère qu’il est impossible de lâcher.
Grâce à de subtils petits cailloux posés ça et là, une écriture aussi percutante et ciselée que dans ses précédents romans, l’auteure réussit à tisser une  intrigue savamment orchestrée, d'où l’on ressort essorés et à bout de souffle. Tel le flux et le reflux, un panel d’émotions nous étreint et nous submerge, autant par la compassion ressentie pour cette mère déchirée, que pour d’autres qu’on ne peut que détester.
Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce thriller, autant par la minutie apportée aux personnages, que par la  qualité de l’intrigue et la manière dont elle a été menée.
Alors, si vous aimez les romans atypiques, ceux qui vous secouent, vous émeuvent tout en vous faisant réfléchir sur la condition humaine…. foncez, ce livre est fait pour vous ; vous ne serez pas déçus :pouceenhaut:

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile:  :demietoile:



Pour vous le procurer :  Éditions Taurnada     Amazon


Réseaux sociaux : Twitter     Facebook




No comments for this topic.