01/10/20 - 01:12 am


Sujets récents

Sites amis

Auteur Sujet: Otage de ma mémoire de Marilyse Trécourt  (Lu 3589 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 642
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Otage de ma mémoire de Marilyse Trécourt
« le: mar. 17/01/2017 à 18:17 »
Synopsis :

« Je me sens impuissante, prisonnière d’une angoisse qui me submerge. Je ferme les yeux, à la recherche de souvenirs. Je me retrouve face à une porte en métal dur et froid, sans poignée. Je tambourine, je la pousse de toutes mes forces, je me jette contre elle, je pleure, je supplie, je la griffe avec mes ongles en sang. Mais elle résiste, imperturbable, impitoyablement fermée sur ma mémoire. »
En se réveillant ce matin-là, tous ses souvenirs ont disparu. Sa voix également.
Qui est-elle ? Pourquoi personne ne s’inquiète-t-il de son absence ? Quelles sont les réelles motivations de ceux qui prétendent l’aider ? Et surtout, pourquoi l’éventualité de retrouver la mémoire l’effraie-t-elle autant ?
Plongez avec elle sous hypnose dans les méandres de sa mémoire, de son identité, des épisodes de sa vie, pour remonter le temps jusqu’au jour où tout a basculé.
Ce roman à la fois sombre et optimiste vous entraînera dans l’aventure d’une vie faite de joies et de drames, jouant entre le passé et le présent, entre une réalité troublante et des souvenirs plus ou moins trompeurs.
Pour son troisième roman, Marilyse Trécourt nous offre une histoire d’une grande sensibilité où les émotions s’enchaînent au fil des pages et vous garderont en otage jusqu’à la dernière ligne.


Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur pour ce SP et la découverte de son roman au résumé énigmatique.
Le récit s'ouvre sur le réveil d'une jeune femme, qui ne sait plus qui elle est ni où elle se trouve.  Très vite, elle se rend compte, horrifiée, qu'elle n'a plus aucuns souvenirs et qu'il lui est impossible de parler.  On lui explique alors qu'elle se trouve à l'hôpital suite à un accident et qu'on va la prénommer Ariel.
Complètement perdue, seule et terrorisée d'être sans attaches, elle ne sait si elle va réussir à recommencer à vivre, à aller de l'avant... Comment faire quand on ne se rappelle plus de son passé ?
Des mots barbares tels que amnésie et aphasie sont alors posés, engendrant incompréhensions et angoisses. Mais, avec l'aide précieuse d'Amélie, l'infirmière au grand cœur  et du neuropsychiatre Malone, elle va entreprendre avec beaucoup de courage, la périlleuse recherche de ses souvenirs, ce, afin de découvrir sa véritable identité... Cependant, pourquoi son psychisme bloque-t-il autant ?
Dès les premières lignes, nous sommes déchirés par le tumulte de sentiments que vit cette jeune femme complètement désorientée par tout ce qui lui arrive. L'écriture à la première personne renforce fortement la proximité ainsi que l'empathie envers notre héroïne.
Ainsi, propulsé dans sa tête, nous sommes au plus près de ses émotions; et nous ressentons son désarroi, ses doutes, ses peurs au cours de son long travail intérieur.
Malheureusement,  à mon grand regret, cette sensation d'osmose s'est effiloché au fil de ma lecture.
En effet, même si j'ai trouvé le personnage d'Ariel particulièrement bien travaillé notamment au niveau émotionnel, j'ai été quelque peu gênée par certaines de ses réactions face à certains évènements.  Même chose en ce qui concerne d'autres personnages qui manquent de crédibilité à mon sens.
Cela est d'autant plus dommageable que j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, tour à tour grave et sensible, bouleversante et délicate. Le chapitre 7 m'a particulièrement touché.
De plus, la présence de flashbacks thérapeutiques retraçant l'enfance d'Ariel sont forts ingénieux. Cette alternance passé/présent apporte un vrai souffle, tout en faisant avancer l'histoire. Les chapitres sont courts, rythmés, efficaces.
Presque à notre insu, nous sommes immergés dans ce roman d'introspection, nous voulons savoir. Peu a peu, les fils se dénouent, les souvenirs affluent et la vérité se fait jour.
Mais là encore, la fin m'a fortement déroutée.
Non pas par une mauvaise construction de la chute, mais par sa rapidité et par les choix psychologiques de l'auteur vis-à-vis de ses personnages.
Si on prend en compte l'ampleur, l'intensité des souffrance vécues, ressenties par Ariel, on se doute aisément qu'il va lui falloir du temps pour redevenir elle-même... alors comment expliquer une reconstruction aussi rapide ?
Peut-être, aurait-il fallu rallonger un peu le roman ?  Faire une seconde partie montrant comment l'héroïne arrive petit à petit à renouer avec les différentes personnes de son entourage ? Une chose est sure, cela aurait apporté une vraie profondeur au récit, selon moi
Au vu de l'excellent travail de recherche effectué par l'auteur sur l'amnésie, je suis sure qu'une élaboration un peu plus poussée aurait été à la portée de son talent.
En conclusion, malgré tous ces écueils et une certaine frustration, je dois dire que j'ai apprécié ce roman. Pour des raisons évidentes, je ne peux mettre une note excellente, mais je vous conseille fortement de découvrir ce roman qui vaut vraiment le coup d'être lu :pouceenhaut: ...

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoilegrise:



Pour vous le procurer : Amazon

Son Facebook

Son Twitter

No comments for this topic.