09/07/20 - 03:11 am


Sites amis

Auteur Sujet: Peine capitale d’Isabelle Villain Éditions Taurnada  (Lu 42245 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 642
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Synopsis :

Elle marche tranquillement dans la rue, puis le trou noir. Une sensation de brouillard intense et un goût d'éther dans la bouche. Pourquoi elle ? Cela n'a aucun sens. À partir d'un corps découvert dans un lac du bois de Boulogne à Paris, le commandant Rebecca de Lost, chef de groupe au 36 quai des Orfèvres, s'engage dans une enquête tortueuse. Une course contre la montre. Car les cadavres s'accumulent. Aucun lien évident entre tous ces homicides. Pourtant ce lien existe bien. Et lorsque Rebecca va le comprendre, ce sera le début d'une descente aux enfers.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Joël des « Éditions Taurnada » pour leur confiance, ainsi que pour l’envoi de ce SP au résumé fort alléchant.
Ce roman policier est le 1er d'une série, dont le personnage principal, Rebecca de Lost, est à la tête d'un groupe d'enquêteurs au 36 quai des orfèvres.
L’histoire s’ouvre dans une cave, où une femme est prisonnière. Elle ne comprend pas ce qu'elle fait là ; la seule préoccupation de son ravisseur étant de lui énoncer une date « Le 23 novembre 2008 ». Isabelle est perdue, à quoi peut bien correspondre cette date ? elle n’en sait rien...
Une femme, retrouvée morte étranglée dans le lac bas de Boulogne ! Qui est-elle ? Une marque se trouve sur son épaule « IV ».
Chloé, journaliste Bordelaise se retrouve une fois de plus seule dans un bar ; une semaine plus tard, on la découvre morte dans une chambre d’hôtel avec la scarification « V » sur l’épaule…
Très vite, le ton est donné, l’angoisse monte, les questions nous taraudent :
pourquoi toutes ces victimes ? Qu’est-ce qui relie ces meurtres en cascade ?
La date du 23 novembre 2008 semble être la clé… Mais que s’est-il passé ce jour fatidique ? Quel est le mobile de ces crimes affreux ?
En parallèle, une gynécologue de renom, une journaliste, trois femmes opérées et suivies à la clinique des Glycines, sont sur le point de faire voler en éclat une énorme affaire. La commissaire est déroutée : une affaire dans une autre affaire ?
Une véritable course contre la montre. Les meurtres s’enchaînent sans lien apparent. Rebecca doit trouver des preuves, des liens, des explications et vite...
L’enquête est épineuse, et met les nerfs de l’équipe à rude épreuve. Les indices vont mener les policiers vers un sombre trafic. Mais pas seulement. Il semblerait que tout soit lié à des événements plus personnels qui touchent de près Rebecca et un membre de son équipe. En découvrant la première victime, la commissaire va tomber de haut ; elle était loin de s'imaginer tout cela...
Sous la plume tantôt fluide et percutante, tantôt acérée et entraînante de l’auteur, nous voici plongés, enferrés, happés au cœur d’une intrigue  complexe mais fascinante à la manière d’un puzzle macabre, dont les pièces n’ont à première vue ni queue ni tête, mais qui vont s’emboiter à la perfection.
Les personnages ne sont pas en reste, bien travaillés, servant au mieux la complexité du récit.
Rebecca, par exemple, est très attachante ; à la fois forte mais d'une extrême sensibilité. En chef de groupe respectée, elle a su asseoir son autorité sans rien lâcher, sans permettre aucun écart. Cependant, elle s’applique toujours à ce que les relations au sein de son équipe soient optimales, ce qui est loin d’être évident dans ce métier.
Il y a aussi Antoine Atlan, ami de longue date de Rebecca. C’est un personnage tout aussi approfondi, impliqué dans le travail et très touchant. Et quand les problèmes personnels au sein de la brigade viennent rebondir dans l'enquête en cours, une belle profondeur se rajoute à cette histoire déjà fort bien maîtrisée.
Les pages se tournent à toute allure ; on veut savoir. Le rythme est nerveux, enlevé. Le style incisif permet une immersion totale. L'histoire nous captive, nous malmène, nous balade. Et une fois libérés, nous restons interdits, pantelants, essorés, et on en redemande.
J’ai beaucoup aimé cette enquête tortueuse qui nous emporte dans l'esprit d'un tueur mystérieux et difficile à cerner. Certains passages sont étouffants, des scènes de crimes sadiques ; la souffrance des victimes fort bien ressentie.
Un excellent premier roman, très prometteur pour les suivants. Le personnage principal va devoir faire face à ses propres démons. Et si les cicatrices se ré-ouvraient ? Une enquête qui n’épargnera personne...
Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce roman qui se lit avec délice. J’ai aimé suivre l’intrigue aux multiples rebondissements, me faire bousculer par l’auteur, me perdre dans les méandres de son histoire pour me retrouver exactement là où elle le souhaitait...
Alors, si vous aimez les polars aux nombreuses facettes, aux personnages bien campés, au récit addictif, ce premier opus des aventures de Rebecca de Lost est fait pour vous 
Quant à moi, qu’une seule envie : lire le tome 2 aussi vite que possible


Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:




Pour vous le procurer : Taurnada éditions     Amazon


Réseaux sociaux :  Facebook     Twitter




No comments for this topic.