28/11/23 - 18:18 pm


Sites amis

Auteur Sujet: Psylence de Jean-Marc Dhainaut Éditions Taurnada  (Lu 75308 fois)

0 Membres et 29 Invits sur ce sujet

En ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 658
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Psylence de Jean-Marc Dhainaut Éditions Taurnada
« le: mer. 26/07/2023 à 17:30 »
Résumé :

Clara en est certaine : elle a vu quelqu'un dans leur chambre… Elle a essayé de prévenir son mari. Mais il ne l'a pas écoutée. Il aurait pourtant dû… Lui, comme toute la famille.
Lorsque Meghan Grayford, journaliste passionnée en phénomènes étranges, s'empare de cette histoire, elle ne réalise pas encore l'horreur qui la guette.
Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi s'en prendre à ces braves gens ?
Et, surtout, comment arrêter le mal en personne lorsqu'il vous montre du doigt ?
Vous, le prochain sur sa liste…

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier Joël des éditions Taurnada pour sa confiance et pour m’avoir fait découvrir en avant-première ce nouveau roman.
Ayant déjà lu et fort apprécié le précédent roman « Brocélia » avec son ambiance si particulière (pour les plus curieux, ma chronique ici) j’étais non seulement impatiente de retrouver la fringante  Meghan Grayford, mais aussi curieuse de voir ce que l’auteur allait nous réserver pour son dernier opus ^^
Suite aux aventures paranormales d'Alan Lambin, notre jeune journaliste reprend ici du service dans une nouvelle enquête. Avec la complicité de son ami Alan, elle va devoir élucider  les phénomènes étranges qui surviennent chez Clara Perec.
En effet, à la veille de ses 77 ans, cette dernière dit s’être réveillée en pleine nuit, et soutient avoir aperçu une étrange forme à genoux positionnée sur la poitrine de son mari avec la ferme intention de l'étouffer. Effrayée, sidérée, elle allume aussitôt la lumière, et interrompt la chose dans son entreprise qui disparaît.
Le lendemain, elle décide de raconter cette mésaventure au cours de son repas d'anniversaire ; sa famille ne la prend pas au sérieux et va même jusqu’à douter fortement de ses facultés mentales. Mais elle en est certaine, elle a bien vu quelque chose et s’inquiète pour son époux.
Malheureusement, ses craintes se révèlent être fondées : le lendemain matin suivant, Clara se réveille à côté du cadavre de son mari, la mâchoire disloquée, étouffé avec ses propres oreilles sectionnées.
Ces quelques lignes posées, le ton est donné ; notre curiosité est piquée au vif ; les questions taraudent notre esprit surchauffé :
Pourquoi a-t-on assassiné son mari ? Pourquoi cette chose l’a-t-elle laissé en vie ?
Pourquoi cet être maléfique vient-il aujourd’hui les tourmenter ?
À l’image de nos protagonistes, une fois la stupéfaction passée, nous voici plongés, happés, enferrés au cœur d’un récit glaçant, glauque et oppressant, à la croisée du fantastique et du surnaturel. Personne ne sortira indemne de cette histoire, même pas les lecteurs ; âmes sensibles s'abstenir ! ^^
Dépêchée alors sur place, la journaliste des phénomènes étranges s'empare de l'affaire. Au premier abord, Meghan demeure sceptique également, mais sera assez rapidement convaincue de l’emprise évidente.
 Mais notre héroïne sait-elle vraiment à quelles atrocités elle va devoir se mesurer ?
Elle apprendra vite à ses dépend que le « cardinal » qu'ils vont devoir combattre porte en lui une haine féroce, poussant même l’horreur jusqu’à s'en prendre physiquement à ses victimes.
Devant l’ampleur du danger auquel elle va échapper in extrémis, Meghan aura bien besoin de l’appui de son collègue et ami de toujours, Janis, ainsi que de l'expérience d'Alan et de Mina.
Et s'ils veulent avoir une chance de renvoyer cette entité de là d'où elle vient, ils vont devoir chercher, creuser, apprendre qui elle était de son vivant, connaître son parcours de vie qui le conduit à cette traque impitoyable d'outre-tombe…. Y arriveront-il ?
D’où ce mal peut-il trouver ses racines ? Certes dans le passé, mais de quelle période de l'Histoire ?
Qui en veut à Clara et à sa famille ? Pourquoi sont-ils pris pour cible ? Pourquoi ce fantôme s'attaque à des personnes innocentes en les mutilant de la sorte ?
Que cachent ces crimes horribles ? Qui sera le prochain sur la liste ? Combien de victimes y aura-t-il avant que cette chose ne soit définitivement éradiquée ?
Et si les réponses n’étaient pas celles qu’on imagine ?
Grâce à une plume fluide et percutante, dynamique et visuelle, l’immersion est immédiate, totale. Les chapitres courts et addictifs donnent envie de tourner les page à toute allure ; on veut savoir, connaître le fin mot de cette histoire étouffante.
Avec l’horreur, l’anxiété et les sueurs froides qui montent crescendo, la présence de nombreux dialogues sont la bienvenue, allégeant quelque peu l’ambiance pesante de la lecture.
Les éléments fantastiques, fort bien dosés, se combinent parfaitement à la partie plus cartésienne du récit. Rien n’est laissé au hasard et chaque détail, même le plus insignifiant, trouvera son explication. De rebondissements en sidération, c’est une fois la dernière page avalée que le dénouement final dévoilera tous ses secrets, dans un épilogue qui laissera sans voix.
Quant aux personnages, ils sont bien campés, fouillés avec soin ; se complètent au mieux et servent les besoins de ce récit addictif parfaitement construit.
Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé le dernier opus de l’auteur. Pourtant moyennement adepte de ce type d’ouvrage, là j’ai beaucoup aimé le mélange horreur/ fantastique et relations humaines. Ce roman n’est pas seulement une simple histoire de spectres, il est aussi rempli de profondeur, d’humanité dans les sentiments.
Alors si vous appréciez les récits captivants et immersifs, les histoires de fantômes avec des crimes et de l’hémoglobine, les phénomènes paranormaux, les sciences occultes et les terreurs nocturnes, ce roman est fait pour vous ; vous passerez un excellent moment de lecture :pouceenhaut:

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoilegrise:



Pour vous le procurer : Éditions Taurnada     Amazon

Réseaux sociaux : Twitter     Facebook     Instagram



No comments for this topic.