28/10/20 - 06:58 am


Sites amis

Auteur Sujet: Faena Cumbre de Savannah Wolf  (Lu 4881 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 643
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Faena Cumbre de Savannah Wolf
« le: jeu. 23/03/2017 à 18:34 »
Synopsis :

Royaume d'Espagne,1639. Tout commence par un mariage arrangé entre le marquis de Serafin et Elena de Barbastre, deux êtres que tout sépare. Ils ont dix ans d'écart, elle le hait et lui est un capitaine-général que l'on dit impitoyable. Entre vengeances, amitié et passion, découvrez une histoire d'amour tumultueuse, qui donnera naissance au plus terrible des pirates des Antilles...

Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur pour sa confiance, et pour m'avoir envoyé son roman au résumé fort alléchant. 
L'histoire s'ouvre sur la jeune Elena, complètement terrorisée face à don Alejandro,  son nouvel époux. Panique d'autant plus légitime, que leur union a été arrangée entre leurs deux familles depuis belle lurette, et que celui-ci lui a été dépeint comme un véritable monstre tortionnaire.
En profond désaccord avec ce mariage, Serafin décide pourtant d'aider sa jeune épouse à s'habituer à sa nouvelle demeure, et donne des ordres afin qu'elle ne se sente ni mal à l'aise, ni sa prisonnière.
Malheureusement, Elena ne l'entend pas de cette oreille, prenant un malin plaisir à jouer les capricieuses, n'hésitant pas à le rabaisser lorsqu'il y a du monde, allant même jusqu'à l'humilier.
Jusqu'au jour d'une énième bêtise, où elle décidera de fuguer sans réfléchir à la conséquence de ses actes...
 C'est dans ce contexte, face au danger, que chacun se dévoilera peu à peu sous un jour que l'autre ne se serait jamais imaginé.
Et si, pour une fois, un mariage arrangé pouvait déboucher sur des sentiments réciproques ?
Chose peu coutumière chez moi, j'ai eu beaucoup de difficulté à mettre des mots sur ce court roman.
La raison est toute simple... j'ai été emportée par une magnifique histoire qui, même si un peu ardue par son vocabulaire, a réussi l'exploit de m'entrainer dans son univers.
Comment ne pas être touchée, chamboulée par la difficile condition d'Elena ou de Maryam ?
Comment ne pas avoir le cœur serré devant leurs craintes, leurs doutes, face aux méchancetés de ces monstres qui n'ont de cesse de les dévaloriser pour les soumettre ?
Comment ne pas avoir de l'empathie, de la compassion pour ces femmes qui se battent jour après jour pour enfin faire accepter leur parité, leurs droits, leurs besoins ?
Enrôlée, embarquée, enferrée, je ne pouvais que tourner les pages une à une, en proie à de multiples émotions, passant de la colère à la compassion, de la peur à la tristesse. J'ai notamment beaucoup aimé la profondeur du chapitre 11.
Le mérite en revient à une fort jolie plume, tantôt fraiche et recherchée, tantôt sensible et incisive. Avec talent l'auteur parvient à nous immerger au cœur des ressentis d'Elena, ce, avec une précision et une acuité  soutenue.
Quant aux autres personnages, ils sont eux aussi fort bien fouillés, servant à merveille les personnalités de nos héros. J'avoue qu'une incursion plus poussée dans les pensées de Alejandro, et Miriam m'aurait beaucoup plu afin de mieux les découvrir. A mon humble avis, cela aurait apporté encore plus de force au récit.
Avant de refermer cette chronique, je me devais de mentionner une grosse frustration.
Mais pourquoi avoir fait le choix d'un format court ?
Au regard de la qualité de la narration, ce roman aurait pu être plus étoffé, les sujets traités davantage approfondis, ce, afin de renforcer la proximité avec les  personnages.
Ne serait-il pas alors possible de faire une suite, une jonction vers Nahash ? À mon sens, cela renforcerait grandement la profondeur de ce récit.
Vu l'excellent travail de recherche effectué par l'auteur sur le plan historique, je suis sure qu'une élaboration un peu plus poussée pourrait être à la portée de son talent.
Vous l'aurez donc compris, ce roman a été un joli coup de cœur pour moi, pour cette histoire aux personnages attachants et à l'écriture soignée.
N'hésitez plus, foncez sur cette vraie pépite, vous passerez un excellent moment rempli d'émotions et d'espoir.
De mon côté, je n'ai plus qu'une envie, lire d'autres romans de cet auteur ! :clindoeil: ...

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoile:



Pour vous le procurer : Amazon


Réseaux sociaux : Facebook


Son site : Lien

Hors ligne Savannah Wolf

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Femme
Re : Faena Cumbre de Savannah Wolf
« Réponse #1 le: dim. 26/03/2017 à 14:37 »
J'espère que c'est bien ici qu'il faut répondre ?
Je tente !

Pour commencer : MERCI ! Tu ne peux pas savoir à quel point ça peut faire du bien au moral de recevoir une telle critique !
Comme je suis quelqu'un d'un peu obscur et qui n'a sans doute pas sa place dans le monde de l'(auto)-édition, je vends très peu de livres et suis donc complètement inconnue au bataillon face aux pontes de l'auto-édition...
Donc le moindre lecteur qui accepte d'exprimer son avis sur l'un de mes livres est pour moi comme une source d'eau fraîche.
En ce qui concerne l'aspect féministe du roman, il est dû au fait que la plupart des romances (que ce soient de vieux Harlequins des années 70 ou des "New/Dark Romance" qui ne méritent, elles, pas le titre de "Romance"), présentent toujours des héroïnes soumises, naïves ou qui finissent par se soumettre à la volonté de l'homme. Toujours. Et encore plus dans les œuvres érotiques actuelles vendues comme des étendards du libertinage (ce mot étant pris au sens premier du terme) !
J'avais voulu des personnages qui ne soient pas des héros, justement. Don Alejandro et Elena ont leurs défauts, et c'est ce que je préfère, personnellement.
En ce qui concerne Maryam, elle a son histoire, et même si elle reste un personnage de second plan, avec le padre Rasquera, j'aimerais un jour la raconter.
Pour en venir à la création d'un roman plus long sur ce couple, j'avoue que la trilogie de "Nahash" absorbait tout mon temps et que je n'avais pas trop le loisir de créer un nouveau roman "sérieux" ("Mayhem's Men" étant un vaste divertissement).
Cependant, toute la trilogie est parsemée de flash-backs présentant la vie de famille des Serafin. Dans le désordre, certes, mais on peut facilement remettre bout à bout l'histoire ! Je ne sais pas, en définitive, si créer un roman à part, un roman qui reprendrait pas mal de scènes dans la série piratesque serait une bonne idée.
Mais ces remarques m'ont beaucoup touchée !
Voilà pour le commentaire que j'avais promis de poster ! Merci encore à toi, les lecteurs dans ton genre sont tout simplement inestimables.
Sav