13/06/21 - 01:12 am


Sujets récents

Sites amis

Auteur Sujet: À pas de loup d’Isabelle Villain Éditions Taurnada  (Lu 5018 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne La Plume Masquée

  • Administrateur
  • Membre Platine
  • *****
  • Messages: 653
  • Sexe: Femme
    • Libres Ecritures
Synopsis :

Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s'installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein cœur des Alpes-de-Haute-Provence, c'est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience. Vivre autrement. En communion avec la terre et en harmonie avec les saisons. Mais l'équilibre de cette nouvelle vie va un jour se fissurer. Un grain de sable va s'infiltrer, déstabiliser et enrayer cette belle mécanique. Et ce très beau rêve va se transformer peu à peu en un véritable cauchemar. Votre pire cauchemar...

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Joël des « Éditions Taurnada » pour sa confiance, ainsi que pour l’envoi de ce SP au résumé intrigant.
J’avais déjà lu et beaucoup apprécié les précédents romans d’Isabelle Villain, ses incontournables polars en compagnie du commandant Rebecca de Lost et son équipe. Pour les plus curieux, mes chroniques ici : Peine capitale     Blessures invisibles
Avec ce dernier ouvrage, l’auteure s’initie au genre thriller et c’est avec impatience que j’ai entamé ma lecture, pressentant une belle réussite à venir.

La Barberie, Alpes de Haute Provence. Motivées par l’envie de vivre différemment, plusieurs familles ont fait le choix de fuir leur quotidien pour venir s’installer dans un endroit complètement différent : un paisible éco-hameau en plein cœur des Alpes.
Leur but : tenter une nouvelle expérience, vivre en communion avec la nature, en harmonie avec les saisons, loin du tumulte des grandes métropoles.
Ici, tous sont solidaires, toutes les décisions se prennent en groupe ; chacun met la main à la pâte et participe selon ses possibilités à la vie du hameau (culture, animaux, vente, confection repas...).
Tout semble idyllique, et pourtant...
Et si, un grain de sable faisait tout dérailler, tout remettre en question ?
Et si, le rêve si parfaitement organisé se transformait en cauchemar ?
Les premières lignes à peine avalées, la première partie captive déjà notre intérêt. La curiosité de comprendre nous étreint, les questions nous taraudent.
Pourquoi ces personnes ont-elles tout quitté ? Quels sont leurs choix, leurs motivations personnelles qui les ont conduit à tout abandonner, pour venir vivre si loin de tout ?
Raconté à la troisième personne, entre passé et présent, ce récit  nous présente, à raison d’un chapitre par couple, tous les membres de cette communauté.
Parmi eux, Rosalie et son maris Philippe sont arrivés voici dix ans, quand leur fils Martin avait six mois. Maman dévouée, bienveillante et organisée au sein du groupe, elle explique comment elle en est venue à tout quitter avec Philippe pour vivre dans ce lieu isolé.
Curieusement, elle reste discrète, voire mystérieuse sur les raisons du départ de son époux. Deux ans que Philippe en est parti. Pourquoi ? Que s’est-il passé ?
Une certitude ; ce dernier n’est plus le bienvenu. Pourquoi cet homme donne-il l'impression d'être un paria, rejeté du groupe ?
Est-il vraiment si dangereux ? Qu'a-t-il fait de si grave deux ans plus tôt ? Est-il une menace pour le hameau ?
Malgré tout, entourée de ses amis, Rosalie perpétue l’esprit de ce lieu imaginé par Michel.
Petit à petit, les autres habitants se découvrent à leur tour : Arthur et Fabienne, Nadia et Vladimir, Caroline et Alain, Joséphine et Robin... ainsi que tous les enfants.
Au fil du récit, on prend peu à peu conscience de ce type de mode de vie, des règles savamment mises en place pour organiser cette micro-société. Puis le voile se déchire, et on se rend compte que tout n’est pas aussi idyllique qu’on le croyait. D’une ambiance conviviale, chaleureuse, sereine, L'atmosphère change de manière insidieuse, pour devenir nébuleuse, opaque, oppressante.
Sous l’écriture tantôt fluide et percutante, tantôt acérée et entraînante de l’auteur, nous voici plongés, enferrés, happés au cœur d’une intrigue à la dimension psychologique forte et maîtrisée. À la manière d’un puzzle machiavélique, les pièces vont s’imbriquer avec brio, pour nous offrir un retournement de situation à 180°.
Où l’auteur veut-elle nous emmener ? Que nous réserve cette seconde partie ?
Et quand Martin disparaît en pleine nuit, nous sentons bien qu’il s’agit d’une transition, le début d’une succession d’événements qui vont fragiliser, mettre à mal cet équilibre d’apparence parfaite. Et croyez-moi, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Je ne vous en dirais cependant pas davantage, je vous laisse découvrir toute la subtilité de cette histoire...
Un seul regret, toutefois, j’aurais apprécié un peu plus de développement concernant certains aspects de l’intrigue qui, par moment, m’ont semblé un peu trop légers. Un tel ajout, à mon humble avis, aurait, sans nul doute, apporté encore plus de profondeur à un récit déjà excellent.
Surtout que les personnages sont bien travaillés, les thèmes abordés sont fort intéressant, suscitent grandement la réflexion sur notre mode de vie actuel, sur l’écologie, la préservation de l'environnement, et le retour à l'essentiel.
Vous l’aurez compris, j’ai fortement apprécié ce roman à l’ambiance particulière, à mi chemin entre thriller et psychologie. Même si fort différent des précédents, ce dernier opus est une franche réussite, me faisant passer un excellent moment de lecture.
Alors, si vous aimez vous faire balader, aller de surprise en surprise, suivre une intrigue bien construite, prenante et glaçante, foncez, cet ouvrage est fait pour vous :pouceenhaut:

Ma note :

:etoile: :etoile: :etoile: :etoile: :etoilegrise:



Pour vous le procurer : Éditions Taurnada     Amazon


Réseaux sociaux : Twitter     Facebook



No comments for this topic.